Rencontres professionnelles éditeurs

Rencontres professionnelles éditeurs

Le Bureau international de l’édition française (BIEF) organise deux Fellowships d’éditeurs francophones en novembre et début décembre 2023 à Paris à destination des éditeurs de littérature et de sciences humaines (6 novembre au 10 décembre) d’une part, de jeunesse et de bande dessinée (2 au 8 décembre) d’autre part.

Comme c’est le cas pour chacun de nos programmes, l’objectif de ces Fellowships francophones est d’établir des liens pérennes entre les professionnels du livre, d’échanger des informations et de partager des expériences, de développer et de renforcer un réseau professionnel.

Lors de ce séjour d’une semaine, les éditeurs invités participeront aux diverses tables rondes organisées avec des professionnels du livre français (éditeurs, libraires, Bibliothèque nationale de France…). Ils seront également accueillis dans des maisons d’édition et librairies.

Fellowship d’éditeurs francophones de littérature et sciences humaines et sociales

du 06 au 10 novembre 2023

Le BIEF invite 10 éditeurs francophones de littérature et sciences humaines à un séjour professionnel à Paris pour mieux connaître le marché du livre en France et ses acteurs.

L’objectif de ce Fellowship francophone est d’établir des liens pérennes entre les professionnels du livre, d’échanger des informations et de partager des expériences, de développer et de renforcer un réseau professionnel.

Ce programme se déroule du 6 au 10 novembre 2023 à Paris.

Il comporte :

  • Des visites de maisons d’édition et des rencontres B to B avec des éditeurs français
  • Des tables rondes autour des enjeux des cessions de droits et de la coédition en français et des marchés éditoriaux des fellows
  • Des rencontres avec les différents acteurs de la chaîne du livre en France, diffuseurs, distributeurs et libraires ainsi qu’avec les acteurs institutionnels dont le Centre national du livre

Conditions de participation

  • Être disponible sur la période de la programmation en respectant le calendrier
  • Être francophone (pouvoir suivre et participer à des conférences en français)
  • Être éditeur ou dirigeant de maison d’édition

Prise en charge

Les frais de séjours (hôtel) et les frais de déplacements (aller-retour sur la base d’un forfait) sont pris en charge par le BIEF.

Candidature

Remplir le formulaire de candidature et le retourner à Hannah Sandvoss – h.sandvoss@bief.org avant le 22 juin 2023

 

Fellowship d’éditeurs francophones de jeunesse et de bande dessinée

du 02 au 08 décembre 2023

En partenariat avec le Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, le Centre national du livre et l’Institut français, et avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie, le BIEF organise la quatrième édition du Fellowship d’éditeurs francophones de jeunesse et de bande dessinée en décembre 2023 à Paris et à Montreuil.

Huit éditeurs francophones de jeunesse et de bande dessinée sont invités à un séjour professionnel à Paris pour mieux connaître le marché du livre en France et ses acteurs.

L’objectif de ce Fellowship francophone est d’établir des liens pérennes entre les professionnels du livre, d’échanger des informations et de partager des expériences, de développer et de renforcer un réseau professionnel.

Ce programme se déroule du 2 au 8 décembre 2023 à Paris 

Il comporte :

  • Une visite personnalisée du SLPJ à Montreuil
  • Une journée professionnelle du SLPJ (lundi) : animations organisées avec les éditeurs, auteurs, illustrateurs, bibliothécaires ou libraires
  • Des tables rondes autour des enjeux des cessions de droits et de la coédition en français et des marchés éditoriaux des fellows
  • Des rencontres B to B avec des éditeurs français
  • Des visites de maisons d’édition, du Centre national de la littérature jeunesse à la BNF, d’une école d’art, de librairies, de médiathèques, d’un diffuseur

Conditions de participation

  • Être disponible sur la période de la programmation en respectant le calendrier
  • Être francophone (pouvoir suivre et participer à des conférences en français)
  • Être éditeur ou dirigeant de maison d’édition

Prise en charge

Les frais de séjours (hôtel) et les frais de déplacements (aller-retour sur la base d’un forfait) sont pris en charge par le BIEF.

Candidature

Remplir le formulaire de candidature et le retourner à Fatiha Drias – f.drias@bief.org avant le 22 juin 2023

Mois Européen de la Photographie au Luxembourg !

Mois Européen de la Photographie au Luxembourg !

Le Festival du Mois Européen de la Photo au Luxembourg (emoplux) est un festival international majeur dédié à la photographie et à la culture visuelle. Initié en 2006 par Café-Crème asbl en partenariat avec les principales institutions photographiques de Paris, Berlin et Vienne, et grâce à la participation de la quasi-totalité des institutions artistiques luxembourgeoises, le festival a pu offrir depuis une plateforme internationale diversifiée pour l’échange d’idées, l’expression artistique et l’engagement avec la photographie sous toutes ses formes.
Après Rethinking Nature (2021), Café Crème et EMOP ont choisi le thème de Rethinking Identity pour leur édition 2023.
Le festival rassemble des artistes et photographes émergents et confirmés, principalement européens, dans le but de refléter la diversité de la photographie de notre temps.

Emoplux 2023 aura lieu en mai et juin dans une vingtaine de lieux à travers le pays, principalement dans la capitale mais aussi à Clervaux, Dudelange, Ettelbrück et la ville voisine de Trèves (Allemagne).

Les journées de rencontres – Emop days – avec une série de vernissages, la portfolio review et la remise du prix Emop Arendt award, les rencontres avec les artistes, sont prévues du 10 au 13 mai.

👉Découvrez le programme & les lieux de l’édition 2023 !

Dans le cadre du Festival, neimënster accueillera notamment l’expositon Je suis Moi, Je suis Toi.
Cette exposition cherche à réunir les différentes perspectives entourant la dynamique mère-fille, à la fois stimulante et inspirante, à travers un prisme social et culturel, en guise de clin d’œil aux femmes qui nous entourent, à celles que nous sommes aujourd’hui et à celles que nous deviendrons demain.Les expériences formatrices – de l’enfance à la maternité – sont essentielles à la construction de l’identité d’une femme. Dans son livre Le deuxième sexe, Simone de Beauvoir affirme avec éloquence que « l’on ne naît pas, mais que l’on devient femme ».  Le processus de construction de la personnalité des filles passe nécessairement par une identification à la mère. Dans une relation mère-fille, les filles, du fait de leur ressemblance physique et de leur proximité, s’identifient à la figure maternelle et vice-versa. Je suis moi, je suis toi présente un portrait intime et personnel de la découverte de soi, composé de photographies et/ou d’installations vidéo d’Aneta Grzeszykowska, de Krystyna Dul, d’Eman Khokhar et  de Celeste Leeuwenburg, qui abordent toutes des thèmes liés à la relation universelle mère-fille.

La série de Leeuwenburg, 𝘍𝘳𝘰𝘮 𝘸𝘩𝘢𝘵 𝘴𝘩𝘦 𝘵𝘰𝘭𝘥 𝘮𝘦, 𝘢𝘯𝘥 𝘩𝘰𝘸 𝘐 𝘧𝘦𝘦𝘭, est le résultat d’une collaboration familiale et d’un dialogue entre le passé d’une mère et le présent d’une fille. Faisant référence à un film féministe historique réalisé dans les années 1970 par sa mère l’artiste argentine Delia Cancela, le travail de Leewenburg prend une tournure contemporaine en  combinant vidéo et images fixes. À travers cet hommage, elle renoue avec sa mère, s’y identifie tout en créant une œuvre qui lui est propre et qui construit son identité d’artiste et de femme d’aujourd’hui.

📷 : Celeste Leeuwenburg

👉Découvrez toutes les informations sur l’exposition !

 

Celeste Leeuwenburg est une artiste franco-argentine.
Née à Paris (1986), elle grandi à Buenos Aires. Autodidacte, elle s’est formée aux côtés de divers artistes et cinéastes argentins et a étudié la photographie et les arts plastiques.
Invitée en 2010 par la Cité Internationale des Arts en résidence, elle s’installe à Paris où elle vit depuis. Son travail a été exposé à Paris, Buenos Aires, Madrid et New York, dans des différents lieux comme le Musée d’Art Moderne de Buenos-Aires, ou la Galerie Artemisia à New York.

Venez découvrir sa série 𝘍𝘳𝘰𝘮 𝘸𝘩𝘢𝘵 𝘴𝘩𝘦 𝘵𝘰𝘭𝘥 𝘮𝘦, 𝘢𝘯𝘥 𝘩𝘰𝘸 𝘐 𝘧𝘦𝘦𝘭, résultat d’une collaboration familiale et d’un dialogue entre le passé d’une mère et le présent d’une fille. Faisant référence à un film féministe historique réalisé dans les années 1970 par sa mère l’artiste argentine Delia Cancela, le travail de Leewenburg prend une tournure contemporaine en combinant vidéo et images fixes. À travers cet hommage, elle renoue avec sa mère, s’y identifie tout en créant une œuvre qui lui est propre et qui construit son identité d’artiste et de femme d’aujourd’hui.

👉Découvrez en plus sur Celeste Leeuwenburg !

📷 : Xavier Schwebel

Europe Day Festival 2023 !

Europe Day Festival 2023 !

Village européen, concerts, foodtrucks, animations et bien plus…

Unis dans la diversité. Venez fêter le festival de l’Europe au Kirchberg. En 2019, le Luxembourg est le premier pays membre de l’Union européenne à déclarer la Journée de l’Europe jour férié légal. Luxembourg-ville est l’une des capitales des institutions de l’UE. C’est donc le lieu idéal pour célébrer l’Europe !

Chaque année, le 9 mai, la Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité en Europe. Cette date marque l’anniversaire de la déclaration historique prononcée par Robert Schuman, dans laquelle il expose l’idée d’une nouvelle forme de coopération politique en Europe, qui rendrait impensable la guerre entre les nations européennes. La proposition de Robert Schuman est considérée comme l’acte de naissance de ce qui est aujourd’hui l’Union européenne.

L’Instit français du Luxembourg participe au festival et vous fera voyager et découvrir les régions françaises et leur gastronomie tout au long de la journée, aux côtés de l’Ambassade de France au Luxembourg !
Venez célébrer l’Europe avec nous au Kirchberg !

Cette année, le Festival de l’Europe sera placé sous le signe des priorités suivantes …

– Une Europe verte et compétitive
– Une Europe compétente et juste
– Une Europe sûre et forte, solidaire avec l’Ukraine et le monde

En collaboration avec la Ville de Luxembourg et le Gouvernement luxembourgeois.
Avec la participation des institutions européennes au Luxembourg, des ambassades des États membres de l’UE et de l’Ukraine et des gestionnaires des programmes européens au Luxembourg.

Retour sur le Mois de la Francophonie 2023

Retour sur le Mois de la Francophonie 2023

Pour célébrer la diversité et la richesse des cultures francophones, l’Institut français du Luxembourg a proposé tout au long du mois de mars, « Mois de la Francophonie », une programmation variée d’événements – pièces de théâtre, concerts, conférences, tables rondes, etc.  –, en partenariat avec de nombreuses institutions culturelles et éducatives du Grand-Duché et le soutien de l’association mécène Victor Hugo.

L’oralité et la jeunesse étaient les thèmes de cette 5e édition, dont le lancement a eu lieu le 22 février à neimënster, avec le lauréat du prix Goncourt 2021, Mohamed Mbougar Sarr. Les écrivains Tahar Ben Jelloun, Jean Rouaud, Jean Portante ainsi que les mots de René Maran ont aussi résonné en mars au Grand-Duché.

Bravo aux artistes, auteurs, musiciens, comédiens, danseurs, conférenciers pour nous avoir fait vibrer lors de ce mois ! 
Un grand merci à tous nos partenaires culturels pour la richesse de ce programme !
Un grand merci à tous nos partenaires éducatifs et aux enseignants, pour leur engagement pour la promotion de la langue française et les valeurs de la Francophonie !
Merci à l’Association Victor Hugo et ses membres pour leur soutien fidèle et essentiel à tous les projets !
Merci à vous toutes et à vous tous, pour venir toujours plus nombreux à nos événements !
 
Rendez-vous en mars 2024 !

Consultez la revue de presse ! 👇

 

Contact
Institut français du Luxembourg
BP236
L - 2012 LUXEMBOURG

Tél. : (00352) _46 21 66

Email : contact@ifluxembourg.lu

Printemps des Poètes – Luxembourg 2023

Printemps des Poètes – Luxembourg 2023

 

Le 16è festival du Printemps des Poètes-Luxembourg aura lieu les 21, 22 et 23 avril avec de grandes voix et de jeunes poètes qui ouvriront de nouveaux chemins pour faire vivre le poème. Il ouvrira ses portes à la Kulturfabrik, les refermera à la galerie Simoncini après une grande nuit de la poésie – moment privilégié de cette fête des mots – à neimënster. Mais quel rôle peut jouer la poésie dans un monde où la guerre et l’obscurantisme s’installent? Et que dire de Frontières – thème de cette édition du festival – chargées de tant de tragédies et de souffrances mais qui en appellent aussi à d’autres réalités que celle des murs et des obstacles?

Douze poètes, grandes voix et jeunes talents venus de toute l’Europe, sont au rendez-vous de cette nouvelle édition du festival dont le but est de faire entendre une poésie vivante. Douze poètes qui, avec douceur, avec panache, avec violence parfois, avec force toujours, disent à leur manière ce que peut le poème face à l’absurdité d’un monde marqué de tant de tragédies et de souffrances. Venez les écouter, venez les rencontrer…

Laura Accerboni (Italie)
Martina Caluori (Suisse)
Núria Contreras Coll (Catalogne/Espagne)
Santos Domínguez Ramos (Espagne)
Donatien Garnier (France)
João Luís Barreto Guimarães (Portugal)
István Kemény (Hongrie)
J. H. Krchovský (République tchèque)
Fiston Mwanza Mujila (RD Congo – Autriche)
Mathias Ospelt (Liechtenstein)
Cosmin Perta (Roumanie)
Elise Schmit (Luxembourg)
Entrée gratuite, sur réservation le vendredi soir et le samedi soir:
Réservations neimënster: billetterie@neimenster.lu
Réservations Kulturfabrik: inscriptions@kulturfabrik.lu
Le festival est organisé tous les ans par le Printemps des Poètes – Luxembourg avec le soutien du Ministère de la Culture, Luxembourg en partenariat avec neimënster, Kulturfabrik Esch-sur-Alzette, Galerie Simoncini, Österreichische Botschaft Luxemburg, l’Ambassade d’Espagne, l’Ambassade d’Italie, l’Ambassade du Liechtenstein, l’Ambassade du Portugal, l’Ambassade de la République tchèque, l’Ambassade de Roumanie, l’Ambassade de Suisse, l’Association Victor Hugo, le Centre Català de Luxemburg, le Centre national de littérature (CNL) – Lëtzebuerger Literaturarchiv, le Instituto Camões Luxemburgo, l’Institut culturel roumain de Bruxelles, l’Institut français du Luxembourg, l’Institut Liszt-Centre culturel hongrois – Bruxelles, Petöfi – Agence culturelle, Revue poétique Abril.

(c) Anthony Picoré

Donatien Garnier (France)

En 2014, après quinze ans de journalisme documentaire (dont dix au sein du collectif Argos), Donatien Garnier se tourne vers la poésie contemporaine et la création transmédia.

Né d’une réflexion sur les formes du livre et les relations contenus/contenants, son travail s’inscrit aujourd’hui dans une perspective faisant du langage l’espace premier des luttes contre l’asservissement psychique et la soumission aux catastrophes environnementale et sociale en cours. Comment écrire dans une langue libre et vivante ? Comment transmettre cette langue par et par-delà le livre ? Ces questions sont des préoccupations permanentes pour Donatien Garnier.

En 2015, il fonde la compagnie « Le Poème en volume » avec le chorégraphe Gaël Domenger dont l’objectif est la création d’œuvres à la transversalité disciplinaire très ouverte. Des installations, des spectacles et des performances ont été produits depuis.

Au fil des ans, l’expérience de la scène et la fréquentation de musiciens improvisateurs le poussent à amorcer un travail de recherche sur la vocalisation du texte poétique. Entre 2020 et 2022, les trente-trois performances de Synapses ont conduit à l’émergence du principe d’instrumentexte, actuellement en expérimentation dans le cadre du projet Orphée vigneron.

www.donatiengarnier.com

***

Synapses

Livre 23 : 684 ~ 691

quatre quatre trois trois alterné cinq sept cinq un rien de barbotine conserve
mieux qu’une bibliothèque le récif qui l’articule
je l’ai épelé anémochorie je lui ai confié mes livres
et nous avons daensé
houillé d’instincts laminaires cestuy cerneau de flammes
oh laisse-moi plagier encore tes bougés naufrageurs
là où les choses disparaissent à l’intérieur des choses à l’intérieur
de quoi

Remise des prix Victor Hugo de la Francophonie 2023

Remise des prix Victor Hugo de la Francophonie 2023

Pour cette 5ème édition du Prix Victor Hugo de la Francophonie, une soixantaine d’écrivains en herbe ont participé et ont rédigé un texte, à partir des 10 mots de l’opération « Dis-moi dix mots », organisée chaque année par les ministères français de la Culture et de l’Éducation Nationale. Ce concours de production littéraire est organisé par l’Institut français du Luxembourg et l’Ambassade de France au Luxembourg, en partenariat avec l’Association Victor Hugo et le soutien de Mansart S.A.

Ouvert aux lycéens des systèmes éducatifs luxembourgeois et internationaux, mais aussi, pour la première fois cette année, afin de célébrer le 5ème anniversaire du prix, aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur luxembourgeois, ce concours, organisé dans le cadre du Mois de la Francophonie, vise à encourager les échanges et célébrer les valeurs de la Francophonie et récompense les meilleurs textes, classés par un jury, composé de professeurs de français, de représentants de l’Institut français du Luxembourg et de l’Ambassade de France, de l’Association Victor Hugo, co-présidé par Messieurs Jean Portante et Franck Colotte.
Les dix mots de l’édition 2023 étaient : année-lumière, avant-jour, dare-dare, déjà-vu, hivernage, lambiner, plus-que-parfait, rythmer, synchrone, tic-tac.

Le Prix Victor Hugo de la Francophonie a plusieurs objectifs pédagogiques :

–              Favoriser l’appropriation des mots et le travail sur la langue française de manière ludique, en dehors du cadre scolaire ;

–              Encourager la créativité des élèves sur un thème donné ;

–              Faire réfléchir les élèves sur les valeurs de la Francophonie.

Les lauréats ont été récompensés à l’occasion de la clôture du Mois de la Francophonie, le jeudi 30 mars, à la Résidence de France, en présence de Madame l’Ambassadrice de France, Claire Lignières-Counathe, du Directeur de l’Institut français du Luxembourg, Maxime Dafri, des co-présidents du jury, Jean Portante et Franck Colotte, et des mécènes de ce Prix.

Félicitations aux 17 lauréats de cette année : 12 prix et trois mentions spéciales pour la catégorie « lycée » et deux prix pour la catégorie « enseignement supérieur ». Ils se voient remettre des cartes cadeaux d’une valeur de 100 à 1000 euros ainsi qu’un diplôme. Tous les autres participants ont reçu un diplôme de participation.
Découvrez le texte de Léa LI FLATTER, 1ère du classement pour la catégorie « lycée »
Découvrez le texte de Clara ALBRECHT, 1ère du classement pour la catégorie « enseignement supérieur »

Merci aux mécènes, l’Association Victor Hugo et la société Mansart S.A., et merci également aux co-présidents du jury de sélection : Jean Portante et Franck Colotte, ainsi qu’aux membres correcteurs du jury.
Merci au MEN luxembourgeois pour son soutien pour la promotion de ce concours qui s’adresse aux lycéens des systèmes éducatifs luxembourgeois et internationaux. Cette année, les élèves d’une quinzaine d’établissement de tout le Grand-Duché, de Luxembourg-ville mais aussi de Differdange, de Diekirch, de Clervaux, de Lallange, de Mamer, ou encore de Dudelange ont participé, sur la base du volontariat, hors temps scolaire. Merci aux directions et aux enseignants de ces établissements pour leur engagement pour la promotion de la langue française et les valeurs de la Francophonie.

Découvrez les lauréats du Prix Victor Hugo de la Francophonie 2023 ! 👇

 

Contact
Institut français du Luxembourg
BP236
L - 2012 LUXEMBOURG

Tél. : (00352) _46 21 66

Email : contact@ifluxembourg.lu

X