Appel à candidatures 2020 / INSTITUT FRANÇAIS – CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS / Programme de résidences

L’Institut français lance l’appel à candidatures 2020 pour son programme de résidences à la Cité internationale des arts à Paris. L’appel est ouvert jusqu’au 30 août 2019, inclus.

The Institut français launches its 2020 call for applications for the residency programme to be held at the Cité internationale des arts in Paris. The call for entries is open until August 30th, 2019, included.

À QUI S’ADRESSE LE PROGRAMME ? / FOR WHOM IS THE PROGRAME INTENDED?

Ce programme s’adresse aux artistes étrangers qui souhaitent développer un projet de recherche et de création à Paris, pendant une durée de trois ou six mois, et qui sont soutenus par un ou plusieurs partenaires culturels. Ces partenaires associés à l’artiste peuvent être des établissements du réseau culturel français à l’étranger et/ou des structures culturelles françaises ou étrangères.

This programme is intended for foreign artists wishing to develop a research and creation project in Paris, for a period of three or six months, supported by one or several cultural partners. The partners associated with the artist may be establishments from the French Cultural Network Abroad and/or French or foreign cultural bodies.

DISCIPLINES / DISCIPLINES

Les artistes peuvent présenter un projet de recherche sur un sujet/une thématique de leur choix, toutes disciplines confondues.

Artists may present a research project on a topic/theme of their choice, all disciplines included.

CALENDRIER / CALENDAR

Appel à candidatures / Call for applications : 26 juin 2019 / June 26th, 2019
Date de clôture / Submission deadline : 30 août 2019 / August 30th, 2019
Sélection des dossiers / Selection committee : Fin septembre 2019 / End of September 2019
Annonce des résultats / Notification of results : Octobre 2019 / October 2019
Début des résidences / Beginning of residencies : à partir de janvier 2020 / from January 2020

Postulez et retrouvez l’appel à candidature complet ici

Campus d’été – cours de français pour adultes et adolescents

Campus d’été – cours de français pour adultes et adolescents

Campus d’été – cours de français pour adultes et adolescents

Vous voulez progresser rapidement et mettre à profit votre temps libre durant l’été ? Inscrivez-vous au Campus d’été.

Accessible à partir de 14 ans, le campus d’été réunit des participants de même niveau souhaitant se perfectionner en français.
Les groupes de niveau, du A1 au C1, comprennent 3 à 7 apprenants venus de différents pays du monde, et favorisent les échanges linguistiques et culturels.

Ouverture des inscriptions : 06 mai 2019

Pour toute inscription, il sera demandé un acompte de 200€, non remboursable en cas de désistement.

Renseignements et inscriptions :cours@ifluxembourg.lu

Téléphone: (00352) 46 21 66 39

Contact
Institut français du Luxembourg
BP236
L - 2012 LUXEMBOURG

Tél. : (00352) _46 21 66

Email : contact@ifluxembourg.lu

Mois européen de la photographie

Mois européen de la photographie

Sous le titre général de BodyFiction(s), la septième édition du festival Mois Européen de la Photographie au Luxembourg présente des œuvres d’une vingtaine d’artistes-photographes émergents qui s’intéressent aux nouvelles représentations du corps et de la figure humaine.

Les positions artistiques de cette nouvelle génération de photographes – en grande majorité des femmes – divergent des modèles classiques par une démarche plus libre et une interrogation souvent inquiète – voire inquiétante – des modèles traditionnels.

Au sein des différentes institutions luxembourgeoises, retrouvez une vingtaine d’expositions autour du thème BodyFiction(s), notamment au MUDAM, au Cercle Cité, au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, au MNHA, à neimënster …

Découvrez toutes les expositions sur le site de l’événement : www.emoplux.lu

Dans ce cadre, l’Institut français du Luxembourg présente deux expositions mettant à l’honneur deux photographes français :

La première, « FAKE I REAL ME», de Corinne Mariaud, Du 23 mai au 16 juin – Salle voûtée 2, neimënster, Luxembourg

Corinne Mariaud s’intéresse exclusivement à la représentation des corps et son travail de Photographe se concentre sur des fictions narratives qui s’expriment à travers la position corps qu’elle met littéralement en scène, ou bien sur les expressions des visages qu’elle capture en imposant des performances extrêmes à ses modèles. La fiction des corps ou le corps-fiction est son sujet, qu’elle a déjà pu déployer à travers un grand nombre de séries (Trophées, I Try So Hard, Désordre…), des histoires décalées en général, traitées avec humour, un humour grinçant, parfois glaçant.  Corinne Mariaud questionne avec habileté les codes sociaux, le paraître, la féminité, la place de la femme dans la société… A neimënster, Corinne Mariaud présente des portraits de jeunes femmes asiatiques, mais aussi des jeunes hommes les « Flower Beauty Boy  » !

Organisation: Institut français du Luxembourg, Café & Crème asbl, neimënster

La seconde  « THE WARRIORS OF BEAUTY » de Pierre Coulibeuf, Du 23 mai au 16 juin – Salle voutée – côté Bruch, neimënster, Luxembourg

Cinéaste d’avant-garde et plasticien, Pierre Coulibeuf développe un projet artistique transdisciplinaire : il réalise des fictions expérimentales qui investissent le champ de l’art, et où les changements d’identité affectent les univers et les artistes qui inspirent ses oeuvres.

Les Guerriers de la Beauté est une réécriture du monde théâtral de Jan Fabre pour un cinéma de genre : le cinéma fantastique où les personnages ici sont des individus qui s’adonnent à des rituels étranges et absurdes (est-ce que ce sont des fous ?) dans un labyrinthe de murs (est-ce un asile ?). Ces rituels sont traduits par des mouvements chorégraphiques en boucle, sans fin. « Mais pourquoi les fous ne se fatiguent-ils donc jamais ? », dit un personnage du film (Ariane en robe de mariée).

Commissaires : Alex Reding et Laurence Lochu

Organisation : Galerie Nosbaum-Reding, Institut français du Luxembourg, Café & Crème asbl, neimënster

Entrée libre pour ces deux exposition, tous les jours de 11h à 18h, à neimënster

Plus d’informations : Institut français du Luxembourg / neimënster / Mois Européen de la Photographie/

Campus d’été 2019

Campus d’été 2019

Campus d’été – cours de français pour adultes et adolescents

Vous voulez progresser rapidement et mettre à profit votre temps libre durant l’été ? Inscrivez-vous au Campus d’été.

Accessible à partir de 14 ans, le campus d’été réunit des participants de même niveau souhaitant se perfectionner en français.
Les groupes de niveau, du A1 au C1, comprennent 3 à 7 apprenants venus de différents pays du monde, et favorisent les échanges linguistiques et culturels.

Ouverture des inscriptions : 06 mai 2019

Pour toute inscription, il sera demandé un acompte de 200€, non remboursable en cas de désistement.

Renseignements et inscriptions :cours@ifluxembourg.lu

Téléphone: (00352) 46 21 66 39

Contact
Institut français du Luxembourg
BP236
L - 2012 LUXEMBOURG

Tél. : (00352) _46 21 66

Email : contact@ifluxembourg.lu

Appel à candidatures – Résidence d’auteur·e

Centre de recherche sur les médiations
Communication, langue, art, culture
(EA 3476, Université de Lorraine, France)

Appel à candidatures
Résidence d’auteur·e
Scy-Chazelles, 15 septembre-15 novembre 2019

L’unité de recherche de l’université de Lorraine, le Crem (Centre de recherche sur les médiations) s’est associée au conseil départemental de la Moselle et à la mairie de Scy-Chazelles afin de mettre en place depuis 2016 une « résidence d’auteur·e » et un « laboratoire hors les murs » au sein de la Maison de Robert Schuman, site Moselle Passion du département. Ce dispositif original, articulant création littéraire, médiations culturelles et recherche, vise à valoriser la rencontre entre artistes professionnels et amateurs, écrivains et publics.

Ainsi, les différents partenaires offrent sur la base d’un appel à candidatures aux auteur·e·s une résidence de création d’une durée de 8 semaines, du 15 septembre au 15 novembre 2019.

 

OBJECTIFS

– Encourager la création littéraire en permettant à un·e auteur·e de développer un projet de création.

– Tisser des liens entre les différents acteurs du monde du livre et ceux d’autres disciplines artistiques, sur le territoire mosellan et celui de la Grande Région (Lorraine, Luxembourg, Belgique, Allemagne).

– Favoriser des rencontres avec divers auteurs/publics et société/université dans le cadre du dispositif création partagée et du laboratoire hors les murs.

– Encourager l’écrivain et les publics à la création numérique via le blog résidentiel.

– Créer une structure innovante et encore peu diffusée sur le territoire français mêlant création littéraire contemporaine et recherche scientifique au sein de la région Grand Est.

– Lutter par la création de ce dispositif contre la précarité de l’écrivain en France, maillon économiquement le plus faible de la chaîne des différents professionnels du livre. La résidence d’auteurs en tant que dispositif culturel visant à donner les conditions et les moyens matériels à l’écrivain pour qu’il poursuive son travail de création sur un territoire, constitue un moyen de lutter contre cette réelle paupérisation. 

 

LIEU DE LA RÉSIDENCE

La Maison de Robert Schuman, demeure du « Père de l’Europe » (1926-1963), héritier d’une double culture franco-allemande, dont l’engagement européen semble inscrit dans ses origines transfrontalières, a été restaurée par le département de la Moselle en 2004. Le site comprend également une extension muséographique abritant une zone d’exposition permanente sur la vie et l’œuvre européenne de Robert Schuman, ainsi qu’une salle d’exposition temporaire et un auditorium. La maison de ce grand amateur de littérature collectionneur de manuscrits d’écrivains du XVIIe siècle, a été labélisée « Maison des Illustres » en 2011, par le ministère de la Culture et de la Communication. Puis, en 2015, la Commission européenne a confirmé l’attribution du « Label du patrimoine européen » à la Maison de Robert Schuman. Le Jardin de la demeure appartient au réseau transfrontalier « Jardins sans limites » qui offre 23 créations paysagères à découvrir en Moselle, en Allemagne et au Luxembourg, à travers un florilège de joyaux végétaux qui se joue des frontières.

L’auteur disposera d’un accès à la bibliothèque du musée.

La création d’une résidence dans cet espace muséal vise à permettre à des auteurs de mener à bien un projet d’écriture, ainsi qu’un projet de médiations culturelles en lien avec divers publics et sous différentes formes (atelier d’écriture, lecture, conférence, blog résidentiel).

http://www.robert-schuman.eu/fr/biographie-de-robert-schuman

http://www.jardins-sans-limites.com/Jardins-sans-Limites/Nos-jardins/En-Moselle/Jardin-des-Plantes-de-Chez-Nous-Scy-Chazelles-F

 

Autour du site, la commune de Scy-Chazelles dans sa partie haute est un ancien village de vigneron, reconnu pour son patrimoine architectural et naturel. Son tissu associatif et son urbanisation dans sa partie basse, lui confèrent un grand dynamisme. L’ensemble est propice au développement d’une interaction riche entre l’auteur·e et le territoire.

 

Le site accueille un laboratoire hors les murs, une délocalisation de l’université de Lorraine, en collaboration avec le Crem (Centre de recherche sur les médiations, autour d’une unité de recherche hors les murs dédiée à la résidence d’auteurs, la littérature contemporaine et européenne. Il s’agit d’une forme institutionnellement inventive qui consiste à déplacer les activités, réflexions, en interaction directe avec des lieux urbains au cœur de l’environnement socio-économique et culturel afin de favoriser la création de passerelles entre le monde universitaire et la Cité, théorie et pratique.

http://crem.univ-lorraine.fr/lunite/equipes-de-recherche/equipe-praxitele)

  

OBJET DE LA RÉSIDENCE

Selon la convention établie entre la structure d’accueil et l’auteur, cette résidence offrira le temps et la liberté de poursuivre en toute sérénité un travail de création en cours concernant toutes les écritures contemporaines (poésie, roman, fiction, essai, jeunesse, BD…).

L’auteur·e sera sollicité·e pour des rencontres publiques ou professionnelles et son accord sera nécessaire à partir de cette base : 70 % création et 30 % médiations.

Il·elle doit s’engager, en partenariat avec la structure porteuse, à assurer des actions de médiation 4 à 6 jours par mois, dont une partie auprès du public scolaire et universitaire.

L’auteur·e en résidence sera aussi soutenu·e dans sa volonté de rencontrer les auteurs, les éditeurs, les lieux et les manifestations de la région Grand Est concernée. Cette résidence est remise dans les conditions et modalités définies ci-après.

 

ÉLIGIBILITÉ

Être édité·e à compte d’éditeur et porter un projet en début ou en cours d’élaboration.

L’auteur·e doit au moins avoir publié une œuvre à compte d’éditeur ou avoir une œuvre produite et ne doit pas avoir déjà bénéficié de ce même dispositif durant les douze derniers mois précédant la date de sélection. Il est choisi sur la base d’un dossier (un CV, une bibliographie, un exemplaire des principaux textes publiés ou œuvres, une revue de presse sur les actions significatives déjà réalisées, une note sur les projets en cours et le programme du projet de résidence).

 

CONDITIONS MATÉRIELLES ET FINANCIÈRES DE LA RÉSIDENCE

L’auteur·e prend à sa charge ses frais de repas et de déplacement hors activités de médiation. Outre la bourse de résidence accordée (2 000 euros par mois), la structure s’engage à assurer la prise en charge de l’hébergement du candidat dans la commune du lieu de résidence (Scy-Chazelles), un aller-retour entre son domicile et la structure de résidence, ainsi que ses déplacements professionnels vers les lieux d’interventions pendant le temps de résidence, en lien avec les publics.

Le financement est comme chaque année sous couvert d’octroi de la subvention départementale et régionale demandée.

L’auteur·e sera accueilli·e, à quelques pas de la Maison de Robert Schuman, dans une maison d’hôtes (Gîte de France 2 épis). Selon le descriptif, il aura à sa disposition un grand appartement de 87m2, un grand salon salle à manger (télévision TNT, accès internet par Wifi), une cuisine tout équipée (four, machine à laver…). Le lieu au calme inclut un jardin privatif, de plain-pied avec la terrasse.

http://www.godardgite.fr

Ligne de bus à proximité du gîte vers le centre-ville de Metz (Ligne 5, toutes les 10 minutes via le réseau Le Met’). Gîte à 300 mètres de commerces (pharmacie, banques, boulangerie, hypermarché…).

 

ORGANISATION

La candidature est gratuite.

La désignation de l’artiste boursier sera faite à l’issue de l’examen des dossiers de candidature reçus par un jury composé de plusieurs personnalités du monde culturel.

Les candidat·e·s sélectionné·e·s ou non-sélectionné·e·s seront avisés par mail. 

 

JURY

Le jury attribuera la résidence en fonction de la pertinence et l’intégrité des démarches littéraires de l’auteur·e.

 

Le jury est composé de :

 

Carole Bisenius-Penin, responsable scientifique du laboratoire hors les murs, maîtresse de conférences (littérature contemporaine) et conseillère littéraire de la résidence ;

Emmanuelle Brandenburger, chef de service économie culturelle et création numérique, direction culture patrimoine mémoire région Grand Est ;

Claire de Guillebon, responsable de la programmation du Livre à Metz-Littérature & journalisme ;

Colette Gravier, conseillère livre et lecture, correspondante archives et langues de France, pôle démocratisation et industries culturelles Drac Grand Est ;

Yannick Groutsch, adjoint au maire en charge de la communication, des nouvelles technologies et de la culture ;

Laurence Lochu-Louineau, conseillère de coopération et d’action culturelle et directrice de l’Institut français du Luxembourg ;

Laurent Thurnherr, chef d’établissement, Maison de Robert Schuman et Musée départemental de la Guerre de 1870 & de l’Annexion, département de la Moselle ;

Joanna Tullio, responsable de la bibliothèque municipale de Scy-Chazelles ;

Jacques Walter, professeur des universités, directeur du Crem, Université de Lorraine. 

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

Les candidat·e·s intéressé·e·s devront fournir :

1) Lettre de motivation du/de la candidat·e ;

2) Photocopie d’une pièce d’identité du/de la candidat·e Photo d’identité ;

3) Curriculum vitae et une bibliographie mis à jour du/de la candidat·e ;

4) Note d’intention décrivant le projet d’écriture et les thèmes d’animation (entre 3 et 5 pages DIN A4) ;

5) Dossier artistique comportant des visuels, des textes, des revues de presse ;

6) Des ouvrages, documents, textes déjà réalisés.

 

Le dossier de candidature doit être envoyé aux adresses suivantes :

yannick.groutsch@mairie-scy-chazelles.fr

carole.bisenius-penin@univ-lorraine.fr

 

 

Seuls les dossiers complets et remis dans les délais seront traités.

La date limite d’inscription est fixée au 30 avril 2019.

 

 

OBLIGATIONS DE L’AUTEUR·e

L’auteur·e consacrera les 8 semaines à ses travaux d’écriture et de rencontres avec les publics et les chercheurs du Crem.

La résidence donnera lieu à la publication d’un carnet, en série limitée (+/- 300 exemplaires), contenant le(s) texte(s) de ce dernier et des publics ayant participé aux ateliers d’écriture. L’auteur·e accepte que des informations le concernant (bibliographie, extraits) soient mises en ligne sur les sites internet des partenaires (mairie de Scy-Chazelles, Maison de Robert Schuman, le Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine) et les supports de communication utilisés.

 

Valorisation de la résidence

Les productions littéraires et artistiques pourront être publiées sur les sites évoqués : blog de résidence de l’auteur·e, carnet, entretiens écrits et vidéo, reportage vidéo.

Une restitution sera envisagée après la résidence au moment de la parution du carnet en partenariat avec une librairie indépendante.

 

Auteurs reçus en rÉsidence

 

Octobre 2016 : Jacques Jouet

Octobre 2017 : Jean Portante

Octobre 2018 : Nathalie Man

 

 

CONTACTS 

Yannick Groutsch, adjoint au maire en charge de la communication, des nouvelles technologies et de la culture

Mairie de Scy-Chazelles, 1 Rue de l’Esplanade, 57160 Scy-Chazelles

yannick.groutsch@mairie-scy-chazelles.fr

 

Carole Bisenius-Penin, responsable du laboratoire hors les murs Crem

carole.bisenius-penin@univ-lorraine.fr

12ème Printemps des poètes

12ème Printemps des poètes

 

La poésie sera à l’honneur au Luxembourg, du 15 au 17 mars 2019, avec la 12ème édition du Printemps des poètes. Une dizaine de poétesses et poètes de tous horizons déclameront sur le thème de La beauté.

Entrée libre.

Organisé par le Printemps des poètes – Luxembourg

Avec le soutien du ministère de la Culture

En partenariat avec : neimënster, galerie Simoncini, Université du Luxembourg, Ambassade d’Autriche, Ambassade de Belgique, Ambassade de Hongrie, Ambassade de Pologne, Centre Català du Luxembourg,
Institut français du Luxembourg, Instituto Camões,Circolo Curiel et Wallonie-Bruxelles International

Sous le haut patronage des ministres de la Culture et de l’Éducation nationale

Plus d’informations sur le site Printemps des poètes – Luxembourg : http://printemps-poetes.lu/

Mois de la Francophonie

Mois de la Francophonie

« Célébrons ensemble la langue française : c’est ce que l’Institut Français du Luxembourg vous propose de faire avec tous ses partenaires durant Le Mois de la Francophonie. Il sera lancé le 26 février sous le Haut Patronage de M. Lopez, Ambassadeur, représentant permanent à l’Organisation Internationale de la Francophonie, et en présence de l’écrivain Tahar Ben Jelloun, qui s’adonnera à un entretien avec Jean Portante à Neimenster, organisé par l’Institut Pierre Werner.

A travers des écrivains, des poètes, des conférenciers, mais aussi des pièces de théâtre et des concerts, la langue française sera plus que jamais à l’honneur durant quatre semaines au Luxembourg, car il s’agit bien de fêter cette belle langue parlée par plus de 300 millions de personnes dans le monde, et porteuse de valeurs comme la diversité culturelle que nous défendons.

Ce programme propose aussi une sélection d’ateliers à destination de scolaires, car le jeune public est certainement la cible majeure de notre action en faveur de la francophonie ; les élèves pourront donc rencontrer des auteurs, des slameurs, des poètes, pour apprendre avec plaisir à écrire, avec joie à parler et chanter la langue de Molière, mais aussi d’Emil Cioran et de Tahar Ben Jelloun !

Enfin, nous finirons le mois à la Résidence de France par une remise de diplômes et récompenses aux jeunes et talentueux rédacteurs francophones qui auront participé au nouveau Prix Victor Hugo de la Francophonie, par M. l’Ambassadeur de France Bruno Perdu et le jury présidé par l’écrivain Jean Portante. Ce concours a pu être lancé grâce au soutien de l’Association Victor Hugo et Mansart S.A. Je les remercie chaleureusement, ainsi que les écoles, les enseignants, et toutes les institutions et associations, tous ceux qui ont joué avec nous le jeu de s’unir pour célébrer haut et fort le Mois de la Francophonie. »

Laurence Lochu
Directrice de l’Institut Français du Luxembourg
Conseillère de coopération et d’action culturelle
Ambassade de France au Luxembourg

Consultez le programme !

 

Prix Victor Hugo de la Francophonie

Prix Victor Hugo de la Francophonie

L’Institut français du Luxembourg, organise, avec le soutien de l’Association Victor Hugo et de Mansart S.A.,  le Prix Victor Hugo de la Francophonie, Concours lycéen du meilleur texte en français : « Avec ces mots, écris une histoire ».

Piloté par un Comité comprenant des représentants de l’Institut français du Luxembourg, de l’Ambassade de France au Luxembourg, et de membres de l’Association Victor Hugo, ce concours est organisé dans le cadre du Mois de la Francophonie, et de la mise en œuvre du « Plan pour la Langue française et le plurilinguisme », annoncé par le Président de la République Emmanuel Macron le 20 mars 2018, afin de promouvoir la francophonie dans le monde.

Il s’agit d’un concours de production littéraire à destination des lycéens, reposant sur un travail linguistique, à partir des 10 mots de l’opération « Dis-moi dix mots » organisée chaque année par les ministères français de la Culture et de l’Éducation Nationale. Pour 2019, les 10 mots de l’opération sont : arabesque, composer, coquille, cursif/-ive, gribouillis, logogramme, phylactère, rébus, signe, tracé. Le sujet doit avoir pour thème la francophonie ou un pays francophone.

Le concours est ouvert aux élèves du classique et du général  des classes de 3e, 2e  et 1ère du système scolaire luxembourgeois, ou niveau équivalent des autres établissements, jusqu’au 20 mars 2019.

La participation s’effectue sur la base du volontariat, hors temps scolaire, en renvoyant le Bulletin de participation à l’adresse : contact@ifluxembourg.lu

Objectifs pédagogiques du Prix Victor Hugo de la Francophonie

  • Favoriser l’appropriation des mots et le travail sur la langue française de manière ludique, en dehors du cadre scolaire ;
  • Encourager la créativité des élèves sur un thème donné ;
  • Faire réfléchir les élèves sur les valeurs de la Francophonie.

 

Le jury est composé de professeurs de français, de représentants de l’Institut français du Luxembourg, de l’Ambassade de France du Luxembourg, et de l’Association Victor Hugo, et est présidé par l’écrivain luxembourgeois Jean Portante.

Le classement des meilleurs textes réalisé par le jury sera dévoilé lors de la remise des prix par M. l’Ambassadeur de France au Luxembourg M. Bruno Perdu, qui se tiendra à la Résidence de France, le 29 mars, à 16h00, en présence de M. Bruno Théret, président de l’Association Victor Hugo, et de M. Hervé Lancelin, représentant de Mansart S.A., qui parrainent le Prix Victor Hugo de la Francophonie.

Les gagnants se verront remettre chacun un diplôme nominatif de participation, ainsi que des  Bons d’achat «  Livres ou Multimédia » d’une valeur de 100 à 1000 euros.

Règlement Concours Prix Victor Hugo de la Francophonie

Bonne et heureuse année 2019

Bonne et heureuse année 2019

Chers Amis de l’Institut français du Luxembourg,

Merci à vous de rester fidèles à l’Institut français du Luxembourg, vous n’allez pas le regretter en 2019 car l’année s’annonce palpitante ! Nous allons poursuivre notre mission de promotion de la francophonie et de la langue française tout en lançant de nombreux nouveaux rendez-vous avec le public, et en particulier les jeunes qui seront notre cœur de cible en 2019.

Le temps fort de ce mois de janvier sera La Nuit des Idées au MUDAM : des conférences et des tables rondes en format franco-allemand sur l’engagement citoyen, une thématique d’actualité que l’on va retrouver tout au long de l’année dans notre programmation. Elle sera déclinée sur divers aspects, et de façon plus prégnante à l’automne avec une série de manifestations artistiques et scientifiques (exposition, conférences, séminaires, projections) sur le thème du réchauffement climatique.

Bien sûr, l’Institut français travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires luxembourgeois que je remercie pour leur collaboration et leur soutien fidèle à la promotion de la culture et la langue française. Un très grand merci également à l’Association Victor Hugo, à son nouveau Président Bruno Théret et à tous ses membres qui nous accompagnent, et sans qui nous ne pourrions mener à bien une programmation ambitieuse et de qualité, au service du public luxembourgeois.

Avec tous mes vœux, je vous laisse découvrir le programme de ce début d’année !

Laurence Lochu

Directrice de l’Institut français du Luxembourg

 

La Nuit des Idées – Face au présent

La Nuit des Idées – Face au présent

La Nuit des idées revient au Mudam, le musée d’art contemporain du Luxembourg, avec pour thème cette année « Face au présent ».

Organisée en collaboration avec l’Institut français du Luxembourg, l’Institut Pierre Werner et l’Institut français de Sarrebruck, cette soirée est l’occasion de venir réfléchir et échanger autour de la notion d’engagement.

Comment, individuellement et collectivement, parvenir à « faire face » aux enjeux de notre époque ? Face aux crises et aux grandes urgences de notre temps que signifie « être engagé » ? Quelles formes l’engagement prend-il au Luxembourg, dans la Grande Région et à l’international ? Qui sont ces individus qui s’engagent et pourquoi choisissent-il de le faire ?

Pour répondre à ces questions, toutes et tous sont conviés à assister à une série de conférences menées par des personnalités internationales et à participer activement à des tables rondes thématiques avec plus de 20 orateurs qui viendront partager leurs expériences en tant qu’individus engagés pour des causes qui leur semblent essentielles. Avec, entre autres, les orateurs d’honneur : Florence Aubenas (FR), Alexis Nouss (FR), Armin Petras (DE), Leyla-Claire Rabih (DE).

Initiée en 2016, lors d’une soirée exceptionnelle, réunissant à Paris de grandes voix françaises et internationales conviées à dialoguer autour des grands enjeux de notre temps, la Nuit des idées s’est très vite imposée sur l’agenda français et international. Chaque année au mois de janvier, l’Institut français invite tous les lieux de culture et de savoir, en France et sur les cinq continents, à célébrer ensemble la libre circulation des idées autour d’un thème commun, que chaque lieu décline à sa façon.

Programme de la soirée ici
#LaNuitDesIdeesLuxembourg

DIE NACHT DER IDEEN – DER GEGENWART GEGENÜBER

Erneut findet die Nacht der Ideen im Mudam, das Museum für zeitgenössische Kunst in Luxemburg, statt. Das Thema dieses Jahres lautet: „Face au présent – Der Gegenwart gegenüber”. Als gemeinschaftliches Projekt des Institut français du Luxembourg, des Institut Pierre Werner und des Institut français Saarbrücken bietet dieser Abend eine Gelegenheit, gemeinsam über den Begriff des Engagements nachzudenken und sich auszutauschen.

Wie kann man, als Einzelner oder in der Gemeinschaft, dem begegnen, was unsere Zeit von uns verlangt? Was bedeutet es, angesichts der Krisen und großer Dringlichkeiten „engagiert” zu sein? Welche Formen von Engagement gibt es in Luxemburg, in der Großregion und auf internationalem Niveau? Wer ist es, der sich engagiert, und warum entscheiden sie sich für ihr Engagement?

Um Antworten auf diese Fragen zu finden sind alle eingeladen, einer Reihe von Vorträgen von international renommierten Persönlichkeiten zu folgen und selbst auch aktiv an Runden Tischen zu bestimmten Themen teilzunehmen, an denen über zwanzig Referenten von ihren eigenen Erfahrungen aus ihrem Engagement für die ihnen am Herzen liegende Sache berichten werden.
Mehr über die Nacht der Ideen:

Die Nacht der Ideen wurde im Jahr 2016 als ein außergewöhnlicher Abend initiiert, bei dem Stimmen von französischem und internationalem Gewicht miteinander über die großen Themen unserer Zeit debattierten. Schnell sollte sich dieses Format der Nacht der Ideen in Frankreich und auf internationaler Ebene etablieren, so dass nun jedes Jahr im Januar das Institut français gemeinsam mit kulturellen und wissenschaftlichen Einrichtungen in Frankreich und auf allen fünf Kontinenten dazu einlädt, den freien Austausch der Ideen zu einem gemeinsamen Thema zu feiern, den jede Einrichtung dann auf ihre Weise organisiert.

Programm des Abends hier
#DieNachtDerIdeenLuxemburg

Une collaboration entre / Eine Zusammenarbeit von:
Mudam Luxembourg, Institut Pierre Werner, Institut français du Luxembourg, @Institut français Saarbrücken, @Deutsch-FranzösischerKulturFonds culturel franco-allemand

Partenaires médias / Medienpartner:
@L’essentiel, RTL, radio 100,7

 

X